ACCUEIL     DR FRANÇOIS KUNTZ     CONTACTS 
LA CONSULTATION CHIRURGICALE

Dans le cadre du parcours de soins, votre médecin traitant et référent est le mieux à même de connaître votre histoire clinique, l'intensité de votre douleur, et l'efficacité des traitements médicaux. Un confrère rhumatologue aura peut-être été sollicité pour adapter un traitement médical, complété éventuellement d'infiltrations de corticoïdes et du port d'un corset sur mesure d'immobilisation lombaire.

Infiltration sous RX
Infiltration sous RX

Devant l’échec d’un traitement médical bien conduit, votre médecin traitant vous orientera vers le chirurgien spécialiste.

Quand ?

La consultation spécialisée du chirurgien de la colonne vertébrale intervient dans une prise en charge souvent pluridisciplinaire devant l'échec d'un traitement médical bien suivi et devant l'absence d'amélioration. Le chirurgien estimera avec vous les retentissements personnels, familiaux, conjugaux et professionnels qui réalisent un véritable handicap.

Le chirurgien lors de cette consultation vous examinera, recherchera une atteinte neurologique sensitive ou motrice, estimera avec vous l'efficacité du traitement médical que vous avez suivi et précisera la pathologie à l'aide d'un bilan d'imagerie complémentaire tel que :
  • bilan radiographique standard et clichés dynamiques
  • scanner

    TDM et Hernie discale
    TDM et Hernie discale

  • I.R.M.

    IRM et Hernie discale
    IRM et Hernie discale

  • sacco-radiculographie (opacification des racines associée à une radio)

    Sacco-radiculographie et Hernie discale
    Sacco-radiculographie et Hernie discale

Le chirurgien devra surtout estimer la gêne réelle, le handicap et le retentissement psychologique perçu par le patient. Un syndrome dépressif est souvent présent, réactionnel aux nombreuses semaines de douleurs, il peut altérer le jugement du patient et par conséquent celui du chirurgien ; il doit être intégré dans l'estimation des douleurs, et parfois réclamer l'aide d'un psychothérapeute.

Le chirurgien aura besoin de plusieurs consultations pour l'estimation de votre gêne, pour déterminer une véritable corrélation anatomo-clinique entre les douleurs et la pathologie de la colonne vertébrale retrouvée sur vos examens radiographiques.

La stratégie thérapeutique peut faire appel un geste chirurgical adapté. L'indication opératoire sera posée devant l'échec d'un traitement médical, sur l'existence d'une pathologie documentée par un scanner, une I.R.M., voire une sacco-radiculographie compatible avec le tableau clinique du patient. Le geste chirurgical devra être détaillé au patient dans le cadre d’une analyse bénéfices-risques.